Les Animaux Fantastiques

Les Animaux Fantastiques







Pourquoi voir Les Animaux Fantastiques ?

Une replongée merveilleuse dans un New York rempli d'animaux fantastiques.

Les Animaux Fantastiques (Fantastic Beasts and Where to Find Them) a la lourde tache de succéder à la saga Harry Potter, ses huit films et ses plus de 7 720 000 000 $ de recette à travers le monde.

La grande question est peut on réellement faire mieux que la saga Harry Potter ? Les Animaux Fantastiques n'a pas la prétention de faire mieux ou succéder à la saga du jeune sorcier, cette nouvel saga garde un léger ADN de sa grande sœur tout en s'appropriant sa propre identité.

Pour débuter cette nouvel ère et poser la première pierre de ce nouveau monde plein de magie et de créatures fantastiques, la toute jeune saga peut s'appuyer sur J.K. Rowling en personne, la maman d'Harry Potter non contente d'être l'auteur des livres de la saga, signe ici le scénario du film.

J.K. Rowling n'est pas la seule à ne pas être étrangère à la saga Harry Potter, une partie de l'équipe technique a déjà côtoyé l'univers magique à commencer par Stuart Craig le chef décorateur qui a travaillé sur les huit films de la saga, Tim Burke le superviseur des effets visuels a quant à lui œuvré sur six films, Christian Manz également superviseur des effets visuels a approché des sorciers sur Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1.

Pour réaliser Les Animaux Fantastiques, là non plus pas de dépaysement puisque c'est David Yates, le réalisateur des quatre derniers volets de la saga Harry Potter qui se charge de donner vie aux aventures de Norbert Dragonneau et de ses animaux.

Dans Les Animaux Fantastiques J.K. Rowling nous replonge dans une atmosphère pleine de magie ou tout semble possible, spin-off oblige des références à Harry Potter sont présents mais on sent bien que le long métrage cherche à couper partiellement avec la saga, ici pas de Poudlard, ni de Moldus, ni même de Londres, bonjour Ilvermorny, Non-Maj et New York.

Les fans d'Harry Potter reconnaîtront l'apparition du logo de Warner Bros et cette fameuse mélodie, mais après quelques secondes et les nuages passés, l’environnement familier de la première saga disparaît pour laisser place à un nouveau monde.

1926, la ville de New York est soumise à d'étranges événements, pour le moment les Non-Maj (Moldu) ne soupçonnent pas l'existence de la magie, mais les sorciers son inquiets que le monde ne découvre leur existence, alors que des sorciers extrémistes dirigés par le mage noir Gellert Grindelwald veulent au contraire révéler l'existence des sorciers au Non-Maj' afin de dominer le monde.

Chez les Non-Maj certains connaissent l'existence des sorciers, à New York la secte des Fidèles de Salem dirigée par Mary Lou Bellebosse traque les sorciers et sorcières pour les anéantir.

Pendant qu'une guerre est sur le point d'éclater, Norbert Dragonneau (Eddie Redmayne), Newton Artemis Fido Scamander en version originale, en provenance d’Angleterre arrive à New York avec une valise pleine de surprises, le sorcier zoologiste transporte dans son bagage une multitude d'animaux féerique, il y en a un en particulier qui compte pour lui et qui explique sa présence aux États-Unis.

Son voyage se serait bien passé si plusieurs de ses créatures ne s'étaient pas échappées, la première que l'on rencontre est un Niffleur, une espèce de petit rongeur attiré par tout ce qui brille, c'est d’ailleurs l'une des créatures les plus mignonnes du bestiaire.

Pour le sauvetage de ses créatures notre magizoologiste peut compter sur l'aide de Jacob Kowalski (Dan Fogler), un Non-Maj qui veut ouvrir une pâtisserie et Tina (Katherine Waterston), une ex-Auror qui voulait l’arrêter mais qui finit par l’aider dans sa mission avec l'aide de sa sœur Queenie Goldstein (Alison Sudol).

Ce quatuor improbable est le pivot de l'histoire, chacun est complémentaire en apportant sensibilité, courage, charisme et simplicité qui renforcent leurs relations le tout sur fond de menace avec le mage noir Gellert Grindelwald qui fait peser sa menace sur le monde même si ce dernier ne fait pas vraiment partie de l'intrigue, pour le moment du moins.

J.K. Rowling a réussi à créer quatre personnages attachants, dont le premier est certainement Norbert Dragonneau interprété par Eddie Redmayne, son amour pour ses animaux est grande, chacun d'eux comptent pour lui, solitaire dans ses expédition il n'a pas l'habitude des ses congénères et préfère la compagnie de ses animaux.

Les Animaux Fantastiques est une ode à la nature, à sa compréhension et à sa sauvegarde.

Les créatures sont évidemment l'attraction principal du film, on s'émerveille quant on rentre dans la valise de Norbert Dragonneau, tout y est lumineux et magnifique, chaque créature a été merveilleusement conçue pour le plus grand plaisir des yeux est des spectateurs.

On sent bien que cette nouvelle saga veut se détacher de la précédente, peut être pas entièrement mais en partie du moins, plus sérieux et possèdent un message écologique, Les Animaux Fantastiques parvient à trouver son identité propre tout en gardant la magie de l'univers de J.K. Rowling.

Avec Les Animaux Fantastiques une nouvelle saga est née, la magie est de retour avec des créatures fantastiques et un casting attachant, une superproduction drôle aux effets spéciaux spéctaculaires.



Magnifique



Synopsis :


1926, la ville de New York est soumise à d'étranges événements, pour le moment les Non-Maj ne soupçonnent pas l'existence de la magie, mais les sorciers son inquiets que le monde ne découvre leur existence, alors que des sorciers extrémistes dirigés par le mage noir Gellert Grindelwald veulent au contraire révéler l'existence des sorciers au Non-Maj' afin de dominer le monde.

Pendant qu'une guerre est sur le point d'éclater, Norbert Dragonneau, en provenance d’Angleterre arrive à New York avec une valise pleine de surprises, le sorcier zoologiste transporte dans son bagage une multitude d'animaux féerique, il y en a un en particulier qui compte pour lui et qui explique sa présence aux États-Unis.


Anecdotes :


J.K. Rowling a écrit Les Animaux Fantastiques en 2001.



Norbert Dragonneau apparaît dans Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban sur la carte du Maraudeur des frères Weasley.




C'est l'acteur Ron Perlman qui interprète le gobelin Gnarlak.



Le budget du film est estimé à 180 000 000 $.



Le film a été tourné en Angleterre, dans les studios Leavesden et à Liverpool.


J.K. Rowling a reversé 80% des bénéfice de la vente du livre Les Animaux Fantastiques à des œuvres de charité.





Affiches





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich