Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne

Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne








Pourquoi voir Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne ?

Aujourd'hui dimanche 18 décembre 2016 marque le 70ème anniversaire du roi du divertissement, pour rendre hommage à l'immense Steven Spielberg, revenons sur un projet qui tenait à coeur au réalisateur, Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne.

Chaque film qu'il réalise est un rêve pour Steven Spielberg, celui de Tintin est arrivé peu après la sortie des Aventuriers de l'Arche Perdue, alors qu'il est en France pour la sortie du film, le réalisateur tombe sur une critique qui compare le personnage d'Indiana Jones à un certain Tintin.

Le célèbre héros reporter de Hergé n'est pas aussi connu outre atlantique qu'en Europe, Spielberg s’intéresse donc à ce personnage et achète des albums du jeune reporter, très vite le papa d'E.T se rend compte qu'il existe effectivement des similitudes avec Indiana Jones, voyages à travers le monde et situations périlleuses.

Très intéressé par le projet d'adapter le personnages sur grand écran, il téléphona à Hergé en personne pour lui dire qu'il serait heureux de le rencontrer pendant son futur voyage en France, le dessinateur belge était ravi de cette perspective, mais malheureusement la rencontre entre les deux hommes n'aura jamais lieu car Hergé mourut en 1983.

1983 marque le décès d'Hergé et également le tournage du deuxième volet des aventures d'Indianna Jones, Indiana Jones et le Temple maudit, pendant le tournage de certaines scènes en Europe, Fanny Vlamynck, la veuve du dessinateur, invita Spielberg à la rencontrer.

Peu de temps après le réalisateur posa une option sur les droits pour réaliser un film, mais n'arrivant pas à obtenir un scénario à la hauteur de l'oeuvre et ayant d'autres projets, il dut renoncer à l'adaptation dix ans après avoir poser son option, un choix motivé par son manque d'inspiration et ne sachant pas comment adapter le personnage d'Hergé, mais également en raison de la demande de la Fondation Hergé de libérer les droits.

Steven Spielberg ne perdit jamais son rêve d'adapter les aventures de Tintin au cinéma, en 2001 il pose à nouveau une option sur les droits pour réaliser un film sur Tintin, oui mais voila, comment adapter Tintin pour ne pas dénaturer le personnage ?

Prise de vue réelle, animation, Spielberg pencha plutôt pour la motion capture, ou capture de mouvement, une technique qui retranscrit les mouvements des acteurs en images de synthèse 3D, la motion capture permet un rendu très détaillé des expressions du visage.

Steven Spilberg n'est pas le premier à avoir porté Tintin sur grand écran, avant lui Claude Misonne est le premier a avoir retranscrit en animation les aventures de Tintin en 1947, suivirent Raymond Leblanc avec Tintin et le Temple du Soleil (1969) et Tintin et le Lac aux requins (1972).

C'est Jean-Jacques Vierne qui adapta Tintin au cinéma en chair et en os en 1961 avec Tintin et le Mystère de la Toison d'or suivit en 1964 de Tintin et les Oranges bleues de Philippe Condroyer.

Le problème avec les adaptations de Tintin en prise de vue réelle c'est que le spectateur n'y croit pas, adapter un personnage de bande dessinée avec des acteurs fait tout de suite faux et la magie n’opère plus, aucun acteur même le mieux maquiller ne peut ressembler à un personnage de BD, le choix de l'animation est la seule possibilité pour un résultat fidèle.

Pour la réalisation de l'adaptation de Tintin, Steven Spielberg a pu compter sur Peter Jackson et son studio Weta Digital pour réaliser les effets spéciaux du film.

Après avoir trouvé la méthode de tournage et une équipe technique expérimentée, il fallait se pencher sur le scénario, Steven Moffat, Joe Cornish et Edgar Wright, les scénaristes du film, décident de combiner trois albums d'Hergé, Le Secret de la Licorne, Le Trésor de Rackham le Rouge et Le Crabe aux Pinces d'Or.

Un traitement peu orthodoxe pour les tintinophiles mais essentiel selon Spielberg pour l'action du film, et en en effet de l'action Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne n'en manque pas.

Le Secret de La Licorne signé Spielberg est un film d'aventure doté d'une bonne dose d'action, les scènes d'action haletantes s’enchaînent à un rythme effréné sans interruption, on peut même dire que Spielberg a fait fort voir trop fort, contrairement aux aventures de Tintin ici aucun temps mort, du début à la fin on virevolte, on fait le plein d'un hydravion en plein vol d'une façon très spécial le tout en pleine orage, on part en moto pour une descente spectaculaire.

Le rythme est plus que soutenu, l’animation de la motion capture permet à Steven Spielberg de réaliser toutes ses envies et quant on connait le roi du divertissement, il se régal, Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne est une relecture de l’univers imaginé par Hergé, le générique de début rend un vibrant hommage au travail du dessinateur.

Les fans de la première heure pourraient être choquer par cette relecture à l'américaine, mais Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne est avant tout un blockbuster d'animation à l'action intense et au rythme endiablé.

Steven Spielberg admire le travail d'Hergé, il n'a voulu en aucun cas dénaturer son oeuvre, il s'est éloigné du Tintin de bande dessinée tout en s'inspirant de son univers pour se l'approprier.




Steven Spielberg a encore frappé



Synopsis :


Tintin, jeune reporter, et son fidèle Milou tombent par hasard au marché aux puces sur une réplique de La Licorne, il est immédiatement abordé par Barnabé et Ivan Ivanovitch Sakharine qui tentent de racheter le navire.

Après cet événement son appartement est fouillé et Tintin va embarquer malgré lui dans une aventure ou il rencontrera un certain capitaine Haddock.




Anecdotes :


Tom Hanks a été envisagé pour incarner le Capitaine Haddock.


Avec un budget de 135 000 000 $ le film rapporta plus de 373 000 000 $ dans le monde.


Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne est le premier film d'animation réalisé par Steven Spielberg.


La Jeep rouge de Sakharine est une référence à l'album Tintin au pays de l'or noir.


Les effets spéciaux ont été réalisés dans les studios de Weta à Wellington en Nouvelle-Zélande.



Le film est sorti pour le 30ème anniversaire des Aventuriers de l'Arche Perdue (1981).




Affiches






Pour (re) voir Tintin à la sauce Spielberg en haute définition




"Le pire ennemi du marin, ce n’est pas la tempête qui fait rage ; ce n’est pas la vague écumante qui s’abat sur le pont, emportant tout sur son passage ; ce n’est pas le récif perfide caché à fleur d’eau et qui déchire le flanc du navire ; le pire ennemi du marin, c’est l’alcool !"

Le capitaine Haddock





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Hommage à Harry Dean Stanton

47 Meters Down

Dunkerque