Elephant Man

Elephant Man








Pourquoi voir Elephant Man ?

En hommage à John Hurt décédé vendredi 27 janvier 2017, revenons ensemble sur l'un de ses plus beaux rôles, Elephant Man.

Après avoir réalisé son tout premier long métrage, Eraserhead, qui est aujourd'hui un classique du cinéma fantastique, David Lynch plonge au cœur de l'ère victorienne pour retracer la vie de Joseph Merrick, plus connu sous le nom d'Elephant Man.

Le réalisateur américain décide d'adapter sur grand écran la vie de Joseph Merrick, basée sur la biographie écrite par le chirurgien britannique Frederick Treves en 1923 et intitulée L'Homme Éléphant et autres souvenirs.

Joseph Carey Merrick est né le 5 août 1862 à Leicester en Angleterre et décédé le 11 avril 1890 à Tower Hamlets à Londres à l'age de 27 ans.

Il est le fils de Mary Jane Potterton et de Joseph Rockley Merrick, sa difformité est survenue alors qu'il était encore bébé, il perdit sa mère alors qu'il avait 11 ans, quand son père se remarie les choses commence à changer pour le jeune Joseph, sa belle-mère le considère comme un monstre, ayant fini sa scolarité à 12 ans, il cherche du travail, mais en raison de sa difformité qui l’empêche de travailler, tant sur le plan physique que psychologique, il est obligé d’arrêter.

C'est en 1884, alors qu'il est âgé de 22 ans, que Joseph Merrick décide de se produire comme phénomène de foire, il se tourne alors vers Sam Torr, directeur du Gaiety Palace of Varieties, il le convainc de le produire dans son théâtre, son spectacle portera le nom d'Homme Éléphant.

Pendant l'une de ses apparition il est remarqué par Frederick Treves, un spécialise en chirurgie abdominale qui exerce au Royal London hospital de Londres, c'est lui qui réalisa la première appendicectomie d'Angleterre, le 29 juin 1888.

Après avoir examiné personnellement Joseph Merrick, Frederick Treves le présente le 2 décembre 1884 à la société de pathologie de Londres.

Un an plus tard, la Grande-Bretagne interdit les foires aux monstres car jugées beaucoup trop dégradantes et humaines, avant que cette interdiction touche le reste de l’Europe quelques années plus tard, Joseph Merrick quitte l’Angleterre pour se produire sur le continent européen.

Escroqué par son imprésario plus que douteux, Joseph Merrick finit sa vie ruiné, mais grâce au soutient du chirurgien Frederick Treves , de bienfainteurs et de la reine Victoria en personne, Joseph Merrick vit ses dernières années l'hôpital de Londres.

En adaptant pour la première fois sur grand écran la vie de Joseph Merrick, David Lynch livre l'un des films les plus touchants et déchirants de l'histoire du cinéma.

Comme son premier film, David Lynch décide de tourner Elephant Man en noir et blanc, une idée très bien choisie qui apporte un coté envoûtant et esthétique à ce monument du cinéma, de plus il apporte un coté "ancien" bénéfique à la reconstitution de l'époque et l’éclairage entre ombre et lumière est somptueux.

Film engagé, David Lynch n'hésite pas à critiquer la société victorienne de l'époque, comme la créature de Frankenstein ou encore King Kong, le monstre n'est pas forcément celui que l'on croit, Joseph Merrick veut vivre en tant qu'homme qu'il est, il est constamment confronté aux regard d'une société qui prône l'intolérance envers les personnes différentes.

Pour incarner Joseph Merrick, David Lynch choisit John Hurt, l'acteur britannique qui vient de jouer dans deux films importants, Midnight Express et Alien, le huitième passager, mais avec Elephant Man, l'acteur britannique signe certainement sa plus belle interprétation, tout en émotion et en sensibilité, il sera d'ailleurs nommé à l'Oscar et aux Golden Globes du meilleur acteur et remporta le British Academy Film Award du meilleur acteur.

Quant à Anthony Hopkins il interprète le docteur Frederick Treves, onze ans avant Le Silence des Agneaux, Anthony Hopkins livre une prestation remarquable.

Nommé huit fois aux Oscars notamment dans la catégorie meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur et meilleurs costumes, Elephant Man fut récompensé par le Grand Prix du Festival international du film fantastique d'Avoriaz et le César du meilleur film étranger.

Elephant Man est un chef d'oeuvre engagé, une lutte pour que la différence soit une force et nom un divertissement, un monument du cinéma à voir au moins une fois dans sa vie, un classique parmi les classiques.




Un monument du cinéma





Synopsis :


Londres, 1884, le chirurgien Frederick Treves découvre un homme difforme, devenu une attraction de foire, Elephant Man.




Anecdotes :



Le budget de film est estimé à 5 000 000 $, il en rapporta plus de 25 000 000 $ rien qu'aux États-Unis.




Elephant Man a été tourné à Londres (Westminster, Tower Bridge, Lee International Studios de Wembley).



Mel Brooks est producteur exécutif.



Le scénario est signé David Lynch et Eric Bergren, d'après l'oeuvre de Frederick Treves.



C'est le maquilleur Christopher Tucker qui a crée le maquillage de John Merrick que porte John Hurt.





Affiches





Pour (re) voir ce monument du cinéma en haute définition




"Je ne suis pas un éléphant, je ne suis pas un animal, je suis un être humain, je suis un homme"

Joseph Merrick



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Camping Car

Hommage à Claude Rich