Silence

Silence








Pourquoi voir Silence ?

Silence, l'un voir le projet de Martin Scorsese, il aura fallu près de trente ans au réalisateur new-yorkais pour réaliser cette oeuvre spirituel.

C'est en 1990, lors du tournage de Rêves de Akira Kurosawa et Ishirô Honda, ou Martin Scorsese interprétait Vincent Van Gogh, que le réalisateur découvrit le plus célèbre roman de l'écrivain japonais Shūsaku Endō, Chinmoku (Silence).

Shūsaku Endō est né le 27 mars 1923 à Tokyo, il fut baptisé à l'âge de onze ans et reçut une éducation catholique, Il étudie la littérature française à l'université Keio de Tokyo puis l'université de Lyon pendant trois ans (1950-1953).

Après ses études il rentre au Japon pour commencer sa vie d'écrivain, en 1955 soit seulement deux après son retour, il obtient le prix Akutagawa pour Shiroi Hito (L'Homme Blanc) et en 1966 le prestigieux prix Tanizaki pour Chinmoku (Silence).

A sa sortie Chinmoku fut un très grand succès au Japon, en 1971 Chinmoku fut adapté au cinéma par Masahiro Shinoda, Chinmoku est considéré comme le chef d'oeuvre de Shūsaku Endō.

Silence nous plonge au XVIIème siècle dans un Japon ou la persécution des chrétiens fait rage, l'objectif est d'éradiquer la chrétienté sur le sol japonais, la torture est monnaie courante pour obtenir le renoncement des croyants de leur foi, les chrétiens japonais refusant d’abandonner leur foi chrétienne sont exécutés.

Deux jésuites missionnaires portugais, Sebastião Rodrigues et Francisco Garupe, reçoivent une lettre de leur mentor le Père Cristóvão Ferreira, celui-ci explique avoir renoncer à sa foi, les deux missionnaires décident de partir au Japon malgré les risques pour retrouver le Père Cristóvão Ferreira.

Avec son dernier film, Martin Scorsese replonge dans la spiritualité après La Dernière tentation du Christ et Kundun, au cinéma la religion n'est pas un thème qui rassemble le plus grand monde, Scorsese privilégie donc l'oeuvre à la rentabilité.

A 74 ans et avec près de 60 ans de carrière, Scorsese peut se permettre de laisser le coté purement commerciale pour réaliser une oeuvre qui lui tient à cœur, car il faut le dire Silence est une très belle oeuvre de 2h40 ou l'action est inexistante pour laisser place à la réflexion.

Dans Silence la religion est omniprésente mais également deux cultures bien distinctes, sur les terres d'un Japon ou le shintoïsme et le bouddhisme sont les deux grandes religions, des missionnaires jésuites convertissent des Japonais au christianisme.

Qui sont les méchants ?, les japonais qui exécutent les leurs qui se sont convertis ou les missionnaires qui propagent le christianisme dans un pays ou ils sont étrangers.

La christianisation du Japon est un sujet peu rependu au cinéma voir inconnu, en montrant au monde la persécution religieuse des chrétiens japonais, Scorsese ne fait pas les choses à moitié, il filme la violence avec le plus grand réalisme possible, qui indéniablement fait craindre le pire pour les deux missionnaires.

Outre la terreur, Scorsese film les magnifiques paysages embrumés du Japon avec une grande habilité, Scorsese oblige, coté casting il s'entoure d'un Liam Neeson qui s'éloigne (pour le moment) du cinéma d’action pour revenir aux fondamentaux, il faut dire qu'on est loin de La Liste de Schindler depuis la sortie de Taken.

Avec Silence Liam Neesen a peut être trouvé la voie qui le mènera à ne plus endosser systématiquement le costume du gars badass.

A ses côtés, deux jeunes acteurs pleins d'avenir, Andrew Garfield et Adam Driver, les deux hommes livrent de très belles prestations, chacun est habité par son personnage, après son rôle dans Tu ne tueras point, Andrew Garfield confirme qu'il peut incarner des personnages complexes tout comme Adam Driver.

Silence est certainement le film le plus personnel du maître Scorsese, une oeuvre philosophique que seulement lui pouvait bâtir, un film techniquement irréprochable qui ne séduira pas le grand public mais qui laissera une très belle trace dans l'histoire du cinéma.




Un chef d'oeuvre signé Martin Scorsese




Synopsis :


XVIIème siècle dans un Japon ou la persécution des chrétiens fait rage, l'objectif est d'éradiquer la chrétienté sur le sol japonais, la torture est monnaie courante pour obtenir le renoncement des croyants de leur foi, les chrétiens japonais refusant d’abandonner leur foi chrétienne sont exécutés.

Deux jésuites missionnaires portugais, Sebastião Rodrigues et Francisco Garupe, reçoivent une lettre de leur mentor le Père Cristóvão Ferreira, celui-ci explique avoir renoncer à sa foi, les deux missionnaires décident de partir au Japon malgré les risques pour retrouver le Père Cristóvão Ferreira.





Anecdotes :


Silence est sorti en avant-première au Vatican le 29 novembre 2016.


Le budget du film est estimé à 40 000 000 $.


Le film se déroule au Japon mais Silence a été tourné à Taïwan.


Le tournage a duré 73 jours.


Pour son rôle Liam Neeson a perdu près de 10 kilos et Adam Driver plus de 22 kilos.


Silence a été filmé en en 35mm.





Affiches







"Je prie mais je suis perdu."

Sebastião Rodrigues


“Un film est l'expression d'une vision unique, plus il est personnel, donc, et plus il s'approche du statut d'oeuvre d'art. Ce qui signifie qu'il restera plus longtemps à l'épreuve du temps.”

Martin Scorsese

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque