Vivre et laisser mourir

Vivre et laisser mourir







Pourquoi voir Vivre et laisser mourir ?

En hommage à Roger Moore décédé ce mardi à l'âge de 89 ans, revenons sur le film où il endosse pour la première fois le costume de James Bond.

Le personnage de James Bond sucré le 15 janvier 1952 par l'écrivain britannique Ian Fleming.

Avant de commencer sa carrière d'écrivain, Ian Fleming a occupé bon nombre d'emplois, il a notamment travaillé comme journaliste et durant la Seconde Guerre mondiale il travaille au renseignement militaire au sein de la Naval Intelligence.

Cette étape de sa vie a fortement participé à la naissance de l'agent 007, c'est en 1953 que paraît pour la première fois les aventures de l'agent secret britannique, pour son premier James Bond Ian Fleming intitule son roman d'espionnage Casino Royale, s'en suivront onze autres romans dont Vivre et laisser mourir et Goldfinger.

Le cinéma a toujours voué une grande admiration au personnage de James Bond et à son univers, cette histoire d'amour donna naissance à pas moins de 24 films à ce jour, le premier roman adapté au cinéma et Docteur No en 1962 avec Sean Connery dans le rôle de l'agent 007, l'acteur écossais incarne pour la première fois à l'écran l'agent secret, il endossera le costume de James Bond dans six autres films.

Après son cinquième James Bond, On ne vit que deux fois, Sean Connery décide d'abandonner le rôle de 007, il est remplacé par Georges Lazenby dans Au Service de Sa Majesté.

Après avoir abandonné James Bond, Sean Connery reprend une dernière fois le rôle pour le compte de EON dans Les Diamants sont éternels.

Après le succès du film réalisé par Guy Hamilton, Sean Connery quitte définitivement le navire, les producteurs de EON font face à un choix crucial, qui pour remplacer Sean Connery, qui à l'époque est le seul et unique James Bond pour les fans de la saga, de plus neuf ans se sont écoulés depuis le premier James Bond made in EON, la société de production doit renouveler l'image de la saga et faire entrer l'agent 007 dans les années 70, période ou les événements mondiaux dont légion, la Guerre du Vietnam et celle du Kippour, le choc pétrolier et la guerre froide entre les États-Unis et l'Union Soviétique.

Le nouveau James Bond devra coller à l'actualité pour que les spectateurs plonge au cœur de la nouvelle saga, alors qui pour se glisser dans la peau de l'agent secret ?

Un acteur qui devait être le tout premier James Bond, j'ai nommé Roger Moore, c'est Ian Fleming en personne qui avait envisagé l'acteur britannique pour porter le costume de 007, mais à l'époque Roger Moore était la star de la série Le Saint, il ne pouvais donc pas se libérer pour joué dans James Bond contre Dr No.

Après le succès de la série Amicalement Vôtre, Roger Moore est libéré de tout engagement, après l'abandon de Sean Connery l'acteur à la porte ouverte pour interpréter James Bond à l'écran, le premier film de Roger Moore en tant que que James Bond sera Vivre et laisser mourir, le huitième opus de la saga.

C'est le réalisateur Guy Hamilton qui se charge de l'adaptation du roman éponyme de Ian Fleming, l'histoire, trois agents du MI6 sont assassinés, à New York, à la Nouvelle Orléans et sur l’île de San Monique, alors qu'ils enquêtaient sur le Dr. Kananga, le dictateur d'une petite île caribéenne prénommée San Monique.

James Bond est chargé d''enquêter à New York sur le Dr. Kananga en visite à l'ONU, dès son arrivé Bond doit faire preuve d'une grande attention, dans le quartier de Harlem, James Bond fait la connaissance de Solitaire, une voyante qui permet à Kananga de prévoir les actions de Bond.

Après ses aventures à New York, James Bond s'envole pour l’île de San Monique, le territoire de Kananga, il retrouve Rosie Carver, un agent de la CIA, ensemble ils vont dévoiler les projets du dictateur.

Le scénario n'est pas le plus original de la saga mais il a le mérite de faire voyager notre agent 007, les producteurs ont voulu marquer une rupture avec les anciens volets de la saga, alors évidemment tous les codes d'un James Bond, mais pour le premier film de Roger Moore il fallait faire souffler un vent nouveau, dès le début du film les spectateurs ont le droit à du nouveau, sur le générique signé Maurice Binder point du musique composée par John Barry mais un certain Paul McCartney et sa femme Linda.

Et puis le changement majeur est bien sur James Bond, incarné désormais par Roger Moore, on sent bien dans Vivre et laisser mourir qu'il cherche encore la bonne interprétation de l'agent 007, il faut que l'acteur britannique doit imposer son personnage de James Bond et faire oublier, ce qui n'est pas aisé, les personnages de Brett Sinclair et Simon Templar.

Contrairement à Sean Connery, Roger Moore joue énormément sur un humour délicieusement ironique et un flegme anglais mythique.

Pour sa première incarnation du célèbre agent secret britannique, Roger Moore offre une prestation honnête sans être flamboyante, le film également n'est pas le meilleur de l'ére Moore, Vivre et laisser mourir avait la tache ingrate de faire oublier Sean Connery et d'inscrire la saga dans un contexte plus actuel, une mission difficile.

Néanmoins même si ce n'est pas le meilleur Bond, Vivre et laisser mourir offre un bon divertissement avec un Roger Moore tout en humour et sang-froid.




Roger Moore première



Synopsis :


Trois agents du MI6 sont assassinés, à New York, à la Nouvelle Orléans et sur l’île de San Monique, alors qu'ils enquêtaient sur le Dr. Kananga, le dictateur d'une petite île caribéenne prénommée San Monique.

James Bond est chargé d''enquêter à New York sur le Dr. Kananga en visite à l'ONU, dès son arrivé Bond doit faire preuve d'une grande attention, dans le quartier de Harlem, James Bond fait la connaissance de Solitaire, une voyante qui permet à Kananga de prévoir les actions de Bond.

Après ses aventures à New York, James Bond s'envole pour l’île de San Monique, le territoire de Kananga, il retrouve Rosie Carver, un agent de la CIA, ensemble ils vont dévoiler les projets du dictateur.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Valérian et la Cité des mille planètes

Dunkerque

Faites sauter la banque