Les Figures de l'Ombre

Les Figures de l'Ombre







Pourquoi voir Les Figures de l'Ombre ?

Les États-Unis et l'espace, une grande histoire d'amour, ou serait ce une histoire de compétition avec l'Union Soviétique ?

Durant les années 1950, les États-Unis et l'Union soviétique sont en pleine guerre froide, les deux superpuissances de l'époque ce livrent des batailles acharnées dans les domaines de l'armement, du sport et de la conquête spatiale, qui sera le premier à plonger au coeur su silence spatiale ?

Une chose est sure les soviétiques ont remportés le premier match, celui du premier homme dans l'espace avec Youri Gagarine, le premier homme à avoir effectué un vol dans l'espace durant la mission Vostok 1 le 12 avril 1961.

Défaite contre l'ennemie de toujours, les américains devaient relever la tête et être la première nation à envoyer un homme sur la lune, mission accomplie avec Neil Armstrong et le module lunaire Eagle de la mission Apollo 11, le 20 juillet 1969 heure de Houston.

Mais avant d'envoyer un homme sur la lune il fallait tout d'abord en envoyer un dans l'espace, cette mission à pour nom Mercury-Atlas 6 du programme Mercury, l'objectif et de répondre à l'exploit des soviétiques, c'est l'astronaute John Herschel Glenn à bord du Friendship 7, qui fut le premier américain à accomplir un vol orbital le le 20 février 1962.

Avant d'envoyer un américain à la conquête de l'espace, il fallait préparer cette mission d'envergure qui allait réquisitionner énormément de personnes.

Pour mener à bien le lancement de la fusée qui allait embarquer à son bord le premier américain en orbite, les meilleurs scientifiques allaient être embauchés, parmi eux, trois femmes afro-américaines, Katherine Johnson, Dorothy Vaughn, Mary Jackson.

Dans une Amérique dominée par la ségrégation raciale et un poil sexiste, ces femmes ont offert leur savoir à leur pays pour une mission des plus capitale , qui fera entrer les États-Unis dans l'histoire.

Est-ce-que les États-Unis méritaient l'aide de personnes qu'ils avaient opprimées ?

C'est une autre histoire, en tout cas ces femmes n'ont pas hésité un seul instant à participer a rayonnement des États-Unis.

Le film de Theodore Melfi rend un vibrant hommage à ces femmes oubliées par l'histoire, un film qui donne le sourire dans une Amérique en proie à la haine avec un président fraîchement élu qui attise les tensions.

Quand Hollywood veut, la ville du cinéma livre au monde de beaux films, des films qui racontent une histoire, des films engagés, de belles pages de l'histoire, quand la ville aux étoiles révèle l'histoire de trois femmes extraordinaires sur fond de conquête spatiale, alors la on dit oui.

Les Figures de l'Ombre est un vrai feel good movie qui captive les spectateurs avec un sujet plus qu'intéressant, doté d'un optimisme plus que bienvenu avec un casting magique à la hauteur de cette merveilleuse histoire.

Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe incarnent les trois scientifiques avec dextérité, alternant moments drôles et dramatiques, trois personnages attachants qui gagnent la sympathie du public avec la détermination de ces trois femmes hors du commun.

Pour les accompagner dans l'aventure spatiale, on retrouve le toujours impeccable Kevin Costner qui interprète Al Harrison, le chef du programme spatial, à ses côtés Kirsten Dunst, Jim Parsons, Aldis Hodge, Mahershala Ali et Glen Powell.

Les Figures de l'Ombre, doté d'une réalisation classique, offre une page oubliée de l'histoire qui vaut la peine d’être connue de tous, un rayon de soleil dans une époque de l'histoire américaine qui était obscurcie par les nuages de la discrimination.

Le long métrage de Theodore Melfi améne avec une grande habilité à parler non seulement de la ségrégation, mais aussi d'une page méconnue mais pourtant importante de l'histoire l'aérospatiale, un divertissement instructif qui met rend un hommage mérité à Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe.




Un film hommage rayonnant




Synopsis :


L'histoire vraie de trois femmes scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis la mise en orbite de l’astronaute John Glenn, le premier américain à accomplir un vol orbital.





Anecdotes :



Les Figures de l'Ombre a été tourné dans l'Etat de Géorgie (East Point, Morehouse College).



La musique du film est signée par Hans Zimmer et Pharrell Williams.



Avec un budget de 25 000 000 $, le film a rapporté pour le moment aux États-Unis près de 170 000 000 $.



Pharrell Williams est l'un des producteurs du film.



En 2015, Katherine Johnson a obtenu de la part du président Barack Obama, la médaille présidentielle de la Liberté, la plus haute distinction civile américaine.



Les Figures de l'Ombre est l'adaptation du livre Hidden Figures de Margot Lee Shetterly.





Affiches





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Alyah

Vivre et laisser mourir

Les As d’Oxford